Bien être

Guide des 6 premiers pas pour commencer à vivre dans la gratitude

On me dit souvent que je suis positive, mais je crois surtout que je suis une grande optimiste, que je suis constructive et je suis dans une immense gratitude de tout ce que je vis au quotidien. Il m’arrive des galères comme à tout le monde et si vous me lisez depuis longtemps, j’ai eu mon lot de souffrances. Alors la question n’est pas de savoir si j’ai de la chance (c’est un autre débat)(et c’est faux)(enfin je la provoque…)(bref j’en reparlerai) ou si je suis naïve (hélas non). La vraie question est de savoir comment j’arrive à garder le sourire malgré les mauvaises surprises ! Mais comment réussir à vivre dans la gratitude même quand ça va mal ?

La gratitude reste pour moi une clef essentielle pour y arriver.

C’est d’abord un changement d’état d’esprit puis une question d’habitude à mettre en place. Je dis souvent en rendez-vous  » Il va falloir changer vos lunettes ». On est dans un monde qui valorise et met en avant le manque, tout le temps. C’est le principe de la société de consommation : si tu n’as pas le téléphone, le bon job, le bon jean, le bon mec (pardon de mettre les hommes juste après les jeans ^^) ou la bonne décoration tu ne sera pas « heureux ».

Hélas vous l’avez déjà vécu (et cela a été prouvé par les neurosciences), vous allez vivre un pic de bonheur après avoir posséder votre envie (voir ci-dessus) mais vous allez très vite revenir à votre état normal. Il faut donc essayer de changer avant d’acheter ou de consommer.

C’est quoi les lunettes de la gratitude ?

C’est regarder la vie par le plein et non le vide. C’est donc un entrainement quotidien qui va vous demander de changer de regard sur votre vie et tout ce qui s’y passe

1. Achetez-vous un joli agenda

Un agenda avec une page par jour pour avoir de la place. Si vous êtes bavarde un format A5 ou même A4 et sinon un petit ira très bien.
Pourquoi forcément un agenda papier ? Parce que je trouve que le papier est important car le fait d’écrire avec la main et un stylo engage plus le corps et le côté émotionnel (voire l’écriture automatique pour certains).

2. Écrivez vos gratitudes avant de vous endormir

Tous les soirs, dans votre lit (oui l’agenda sera idéalement placé sur votre table de nuit), je vous invite à écrire au moins 3 gratitudes que vous avez notées dans votre journée. Cela peut être aussi simple, gratuit et presque invisible qu’une nouvelle incroyable.

Exemples de gratitudes :
– le sourire d’un enfant croisé dans la rue ou qui joue en rigolant
– la pause de 2 minutes pour profiter d’un rayon de soleil
– la blague échangée avec un inconnu dans le métro ou dans la file d’attente d’un magasin
– la longue discussion téléphonique avec un-e ami-e qu’on aime
– le baiser tendre d’un-e amoureux-se
– le compliment d’un-e collègue ou d’un-e client-e
– le bon repas dégusté à midi
– la pause thé à regarder des vidéos ou à jouer (ici toutes mes idées pour des pauses réussies)

Pourquoi écrire des gratitudes le soir ? Car la nuit permet d’intégrer et de digérer la journée (regardez comme un bébé ou un enfant a besoin de sommeil, c’est un moment essentiel). Finir par une note positive et optimiste est vraiment bon pour le cerveau qui va traiter toutes ces informations mais aussi pour le cœur qui est apaisé de voir toutes ces jolies choses de la vie.

book-1945499_1920

3. Créer des moments de gratitude

Vous allez vous rendre compte que certaines journées sont remplies et vous aurez facilement les 3 points à noter. Hélas certains jours sont plus difficiles à traverser. Votre objectif va donc être d’apprendre à ralentir, de faire une pause en pleine conscience et de créer une moment de gratitude.
C’est bien vous qui allez créer votre bonheur et votre sourire. Vous allez découvrir l’inverse de la « Loi de Murphy » que j’ai envie d’appeler la « Loi d’Oh Livia ». Car oui quand on a des lunettes de gratitude même une journée triste avec beaucoup de colère aura quand même des beaux moments souriants !

4. Chercher le beau

Dans la même idée de se « forcer » (oui créer une habitude demande des efforts et de la persévérance) à ralentir, vivre et profiter en pleine conscience, je vous propose une idée de 1 photo par jour. Cherchez le beau dans toutes les situations, même sous la pluie, sur un bureau en bordel ou dans une maison où l’on a envie de tout changer. Il y a toujours quelque chose de graphique et de beau dans le monde. Il vous suffit de prendre la photo et hop sur instagram. Je l’ai fait pendant 2 ans (par ici pour voir mon instagram et ici pour voir le résultat de mon année 2014)
J’avais suivi cette idée grâce à mon amie Céline.
Je suis très visuelle et sensible (d’ailleurs c’est pour ça que j’ai tant trié chez moi ici) à mon environnement. Se concentrer sur le beau n’enlève pas le reste mais apaise pendant un instant !

5. Dire merci souvent 

Le principe avec « la vie » ou « l’univers » (ou Dieu pour les croyants) est exactement comme nos parents nous l’ont appris. Si tu dis merci et bien tu es reconnaissant et tu auras la chance ou possibilité de recevoir plus encore. (Je vous jure que c’est d’une puissance incroyable).
N’hésitez pas à dire merci souvent, beaucoup, à tout le monde pour des petites ou des grandes choses. Cela va vous mettre face à votre vulnérabilité car on s’expose quand on ose dire merci à quelqu’un. Cela veut dire qu’il nous a touché et qu’on est un peu plus heureux. Bref c’est humain et essentiel selon moi.

6. Dire bravo à son corps

Nous nous rappelons que notre corps est une machine incroyable souvent quand il tombe en panne (oui malade). Nous sommes encore dans cette logique de voir le plein à travers le vide. Je vous propose de dire Bravo ! à votre corps dans la glace en vous lavant les dents tous les matins (et oui vous pouvez aussi le faire le soir pour doubler la dose ^^).
Plus vous serez précis, plus vous serez efficace.

Exemples de Bravo et de gratitude envers son corps :
– Merci mes mains de me permettre de coudre, cuisiner, taper sur mon clavier d’ordinateur
– Bravo mes jambes de m’avoir permis de faire un sprint (en talons) pour attraper le bus
– Bravo mes bras d’avoir porté les gros sacs de courses très lourds
– Bravo et merci à mes poumons et mon nez de me faire sentir la bonne odeur du repas d’hier soir

Et vous, quels sont vos moyens de vivre dans la gratitude ?

Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi

9 Comments

  • Reply Marie Kléber 2 octobre 2017 at 15 h 08 min

    Je note mes bonheurs dans un carnet ou alors je me refais le fil de la journée avant de m’endormir. Je dis merci pour tout ce que je vis – je prends du temps le matin pour me souvenir de tout ce qui compte pour moi.
    Merci pour ce bel article!

    • Reply Olivia 3 octobre 2017 at 15 h 59 min

      Merci à toi pour ton partage. Le matin est une belle énergie pour dire aussi merci ^^

  • Reply Tiffany 2 octobre 2017 at 19 h 57 min

    Merci pour cet article qui m’inspire, je vais commencer ce soir à noter mes gratitudes dans un carnet. Je trouve l’idée top! encore merci.

    • Reply Olivia 3 octobre 2017 at 16 h 00 min

      Belle liste !

  • Reply matinbonheur 2 octobre 2017 at 20 h 54 min

    En janvier j’ai créé un pot de gratitude où je note des jolis moments sur des papiers colorés, pour les lire à la fin de l’année. Avec l’été j’avais un peu arrêté, ce billet me donne l’envie de m’y remettre régulièrement car effectivement les effets sont magiques

  • Reply Pêche & Églantine 3 octobre 2017 at 8 h 20 min

    Un très bel article ! Je partage totalement ton point de vue, il est essentiel d’accueillir et savourer tous les petits (ou grands!) moments de bonheur que l’on rencontre dans nos journées. Cela a un impact énorme sur notre moral et notre enthousiasme, alors pourquoi s’en priver ?
    Bisous ma belle,
    Pêche

  • Reply kathou 3 octobre 2017 at 23 h 31 min

    Bel article et j’ai adoré la vidéo que j’ai regardé en entier. Oui la gratitude est importante. J’essaye de remercier le plus souvent possible même ce qui me semble parfois désagréable parce que je me dis que ça doit avoir du sens. Chercher le beau est aussi une belle quête. Merci.

  • Reply Synthia 24 octobre 2017 at 13 h 02 min

    J’en avais besoin. Merci

  • Un petit mot ?