Back
Image Alt

Quel tatouage pour une femme de 50 ans ?

Certaines femmes hésitent de nombreuses années avant de trouver le courage de faire un premier tatouage. D’autres en possèdent déjà, mais désirent un nouveau, parfois poussées par la crise de la cinquantaine. Quoi qu’il en soit, le tatouage qui fut longtemps marginalisé est désormais apprécié même des personnes âgées. Quel tatouage faire donc en tant qu’une femme de 50 ans ? La réponse dans la suite de l’article.

Les motifs les plus populaires

Les différentes variétés de fleurs sont probablement les commandes les plus populaires, quel que soit l’âge ou le sexe. La raison est que non seulement les choix de fleurs possibles sont vraiment nombreux, mais aussi ces tatouages peuvent être réalisés suivant différentes stylistiques. Les tatouages d’oiseaux sont eux aussi très populaires et possèdent différentes significations.

A lire en complément : Comment affiner le visage naturellement?

Vous pouvez également opter pour un petit livre sur la main si vous êtes fan de littérature ; ou encore un petit fruit voire un légume pour les amoureuses de la nature. Certaines choisissent parfois de se faire tatouer leur signe astrologique ou celui de leur mari. En général, les pieds, les mains et l’épaule sont les emplacements préférés pour des tatous astrologiques.

Bref, quels que soient vos goûts, privilégiez les tatouages aux lignes épaisses. Demandez une pièce dessinée en grand et pensez à unifier les couleurs. Vu l’âge de votre peau, évitez surtout d’utiliser des motifs photographiques, des silhouettes, des figures géométriques, et autres. Enfin, les encres classiques les plus utilisées (noire, bleu foncé, rouge ou verte) s’effacent davantage avec le temps.

Lire également : Comment nettoyer des Stan Smith en daim ?

Conseils pour vous tatouer sans regret

Les zones corporelles où les tatouages vieillissent le mieux sont les parties du corps qui bougent peu au fil du temps. Les endroits de tatouage qui vieillissent bien sont donc les bras, les côtes, le dos, le mollet et le tibia. En effet, le tatouage est comparable à un traumatisme subi par la peau qui avec l’âge deviendra plus fine et fragile. À 50 ans particulièrement, vous devez privilégier les parties du corps où la peau demeure tendue (mollets, chevilles et dos).

Par ailleurs, étant une femme, certains endroits sont plus indiqués pour un tatouage. Les zones les plus fines de la peau sont forcément plus sensibles et supportent moins bien les vibrations de l’aiguille. Il s’agit ici de : côtes, mains, colonne vertébrale, pieds, torse, nuque. Les endroits plébiscités, mais aussi moins douloureux sont les : bras, épaule, cuisses, dos, cheville et mollet (encore).

Enfin, le vieillissement est plus accentué sur certaines parties du corps que d’autres. C’est par exemple le cas des doigts, la plante des pieds ou encore les paumes des mains. Ce sont des endroits compliqués à tatouer surtout qu’ils cicatrisent difficilement ; car la peau y est fragile. Par ailleurs, évitez aussi les endroits sujets aux déformations comme le ventre. Sachez que les tatous ​​souffrent comme la peau des frottements et agressions extérieures.

Pour entretenir un tatouage

Après avoir réalisé votre tatouage, il vous faudra forcément en prendre grand soin davantage durant la période de cicatrisation. Pour commencer, les premiers jours il est primordial de bien hydrater la peau avec la crème grasse que vous conseillera votre tatoueur. Ensuite, vous devez vous servir d’une protection contre les UV à l’aide des crèmes à l’indice le plus élevé. Car la couleur du tatouage risque d’être altérée par les rayons du soleil surtout si vous vous exposez le mois juste après. En fait, il est recommandé d’éviter toute exposition au soleil pendant au moins trois semaines, mais aussi les baignades (risque d’infections).

Principaux risques à considérer

Avant de vous rendre chez le tatoueur, dites-vous que cette décision pourrait avoir des retombées probables sur votre santé. Il serait avisé de consulter votre dermatologue au préalable pour lui demander si vous n’encourez pas les risques suivants :

  • possibilité de métaux toxiques dans les encres (cuivre, mercure, aluminium, cadmium…) ;
  • mauvaise hygiène du matériel utilisé : risque de contracter des maladies transmissibles telles que les hépatites ou encore le sida ;
  • infections cutanées en cas d’utilisation d’une eau non stérile ;
  • développement d’infections bactériennes avant la cicatrisation complète ;
  • douleurs intenses en fonction de l’endroit choisi pour le tatouage (et l’épaisseur de peau) ;
  • risques pour la peau sous l’effet du soleil, l’hiver est mieux pour un tatouage ;
  • réaction allergique à l’encre : peu de solutions excepté une suppression du tatouage par traitement au laser.

Par chance, il vous est quand même possible de demander des tests préalables au tatoueur.